Des ombres, des lumières et des reflets

Des ombres, des lumières et des reflets

Niveau de réalisation : + de 5 ans – 3 à 4 séances de 3heures – Réf. DA 5-1

  • Ecole Maternelle Di Lorto, Martigues
  • Année 2012
  • Temps de réalisation : 3 séances de 3 heures.
  • Matériel : 6 appareils photos numériques, un support de fond, un pied.
  • Niveau de difficulté : Au début, quelques enfants peuvent avoir des difficultés à cadrer l’intégralité d’une ombre.
  • Fiches pédagogiques de l’activité : Les domaines sensoriels.

Séance de projection

Une projection de photographies ou les ombres et la lumière nourrissent l’ambiguïté est très intéressante pour les petits et les adultes.
Elle nous permet de révéler toute la rêverie que suggère ce thème chez les petits.
A qui est cette ombre ?, est-ce la personne ou l’objet photographié qui en est l’origine ?
Sur ce thème, la Photographe Martine Franck nous offre quelques clichés éloquents.

Prises de vues

Différents ateliers sont répartis dans la cour de récréation :

  • Dessiner son ombre et la photographier à intervalles réguliers,
  • Photographier son ombre et/ou celle de son camarade sur le mur de briques ou sur le goudron de la cour,
  • Photographier l’ombre d’une fleur ou d’un oiseau en carton,
  • L’intervenant photographie l’ombre des enfants sur un voile de mariée.

Montage des photographies

les enfants assemblent les photographies sélectionnées lors d’une vidéoprojection.
Des séries ou des assemblages qui prennent des formes de fleurs ou d’oiseaux ainsi que des suspensions sont réalisés .

mapping avec les enfants

Ombres Chinoises, mapping et photographie

Photographies projetées sur des enfants (mapping)

Niveau de réalisation : + de 5 ans – 3 séances de 3 heures – Réf. DA 5-2

  • Deux Ateliers menés dans le cadre d’une collaboration avec « Scènes et cités » autour du spectacle « Stand alone zone » « Compagnie « Système Castafiore » à Istres (13) – 2012.
  • Intervenants : Agnès Beltran – Vidéaste, 2 Animatrices du Centre d’Art contemporain d’Istres, Martial Dubreucq – Photographe.
  • Ecole élémentaire Calamand, Istres, Classe de CM 2, Pascal Drumigni

Ces deux Ateliers utilisent la lumière selon deux techniques différentes. Dans un premier temps, deux histoires fantastiques sont créées par les enfants en sous groupes.

1ère histoire : images projetées photographiées

Des photographies de plantes et d’animaux sont recherchées sur une banque d’images.
Un fond virtuel est crée par projection de ces images sur un drap.
Les enfants adoptent des attitudes révélatrices de l’histoire ainsi illustrée.
Constituées essentiellement d’éléments naturels à base de fleurs et d’animaux, l’atmosphère restituée est à la fois inquiétante et envoûtante, les enfants font corps avec l’image et le fantastique rejoint la réalité.

2ème histoire : Ombres Chinoises photographiées

Des éléments de décors et des accessoires de déguisement sont préparés.
Le choix des personnages est dicté par le scénario et l’effet que cela devra suggérer est anticipé.
Ainsi l’éclairage projeté par une lampe halogène en contre-jour sur le drap produit des effets saisissants.

previous arrow
next arrow
Slider