Le Panoramique

ATELIER 3 – Niveau de réalisation: à partir de 6-7 ans – durée de réalisation : 1 séances de 3 heures – Réf. SE-4

  • Centre de Loisirs du centre Social des quartiers sud, Istres
  • Hivers-printemps 2016
  • 8-10 ans
  • Séances de 2 heures les mercredis après-midi

Le quartier vu sous un autre angle.

Les premières séances consistent en l’exploration du quartier en tâchant de le regarder différemment, en se concentrant sur les détails qui font la singularité de l’architecture de ses bâtiments.

Puis vient le choix du lieu à photographier. là, il est nécessaire de poser l’appareil photo sur un trépied et déclencher au retardateur de manière à éviter tout décalage gênant ou vibration.

Les réglages seront fixes, c’est à dire vitesse et diaphragme définis en mode manuel. Des fantaisies sont possibles, voyez la présence de cet enfant ci-dessous à deux endroits différents (tutoriel en fin d’article).

Trouver une composition harmonieuse, rendre compte de la symétrie ou de l’opposition des lignes et de la juxtaposition des ombres et des lumières.

Pour ce panoramique vertical, les déformations sont moins exagérées, la perspective est maîtrisée et permet la mise en valeur de l’enfant au premier plan.

Noter l’harmonie et la répartition des couleurs, l’opposition des formes entre le premier et le second plan.

Assemblage des photos

De nombreux logiciels gratuits sont à disposition sur internet dont l’excellent hugin. Il est possible également d’utiliser un logiciel de traitement d’image tel photoshop.

Tutoriel pour la réalisation d’un panoramique

Nos ateliers se terminent parfois par la réalisation d’un tutoriel, c’est l’occasion d’écrire un scénario récapitulant une démarche pour arriver à la maîtrise de la technique abordée.

Un bon moyen pour apprendre encore davantage grâce à la transmission de ses connaissances. Et quel plaisir d’avoir des réactions de la part d’internautes photographes intéressés par notre démarche de partage.

Lire, c’est … photographier !

  • ATELIER 2 Réf. SE 1-2
  • Niveau de réalisation : 8 et +
  • durée de réalisation : 4 séances de 3 heures

Origine du projet

La visite d’une exposition photographique de JM COULON, « Rue des Lires » à la Médiathèque de Miramas (13) a été le déclencheur de cet atelier.
Son travail se concentre sur les lecteurs dont les poses inattendues ont beaucoup amusées les élèves.

Un atelier d’écriture est organisé de manière à dégager les idées au sujet de l’acte de lire, qu’est-ce que cela suggère aux élèves ?

– quels sont les supports de lecture ?
– quels sont les lieux de lecture ?
– choisir un verbe pour suggérer l’acte de lire : Lire, c’est …?

A l’aide de cette provision de mots, des phrases sont écrites collectivement, elles sont à l’origine de mises en scènes photographiées.

Séance de prises de vues

Les accessoires étant réunis, les poses sont photographiées par les enfants organisés en petits groupes.

Dessin et collage des photos

La dernière séance permet aux élèves de réaliser des dessins qui prolongeront le graphisme des photographies.
Des messages sont écrits pour signifier plus complètement les montages.

Photographie et Lecture

  • Niveau de réalisation : 5 ans
  • 3 séances de 3 heures
  • Hiver 2013
  • Réf. SE 1-1

Abécédaire : A la recherche des lettres de l’alphabet

Partir à la recherche des lettres de l’alphabet égarées dans le quartier, voilà qui n’est pas banal pour ces pitchounets.
C’est équipés d’un appareil photo qu’ils ont chacun pour tâche de photographier leur lettre.
Toutes les formes qui rappellent des lettres peuvent être photographiées.
Ainsi une plaque d’égout devient-elle un O, le tronc et les deux branches d’un pin deviennent un Y

previous arrow
next arrow
Slider

Deuxième séance : Sélection des images

De retour en classe, les enfants s’investissent à la sélection des photographies en vidéo-projection.
On écarte systématiquement les lettres décadrées, floues ou sans rapport avec la consigne pour n’arriver qu’aux 26 lettres indispensables.

A l’aide de vieux catalogues et journaux divers, les enfants recherchent et découpent des lettres et des mots correspondant à « leur » lettre photographiée.
Ensuite, ils collent la photographie de cette lettre au format 10×15 sur une feuille A5 en prenant soin de la centrer.
Pour finir, il ne reste plus qu’à coller les lettres et les mots découpés précédemment tout autour de la photographie.

LE STENOPE

ATELIER 1 – Niveau de réalisation : 6-7 ans avec adaptations – 8 ans et + – durée de réalisation : 4 séances de 3 heures – Réf. SE 4

  • Centre de Loisirs de Chateauneuf les Martigues (13).
  • 60 enfants de 8 à 13 ans,
  • Durée : 10 jours,
  • Période : été 2012.

1ère étape : Explications et démonstration

A moins d’être crédule, à qui iriez-vous faire croire qu’il est possible, voir même facile de construire un appareil photo, et pour en rajouter un peu, à l’aide de boites de conserve ?
En effet, il faut une âme d’enfants pour y croire.
La projection d’un petit film commente les étapes nécessaires, de la collecte des boites jusqu’au tirage des épreuves.
Puis une démonstration du principe de la chambre noire permet aux enfants de voir l’image du réel projetée à l’envers sur un calque qui obture une grosse boite de conserve.

2ème étape : construction des Sténopés

En fonction de l’âge auquel on s’adresse, la fabrication des sténopés sera plus ou moins anticipée. En effet, l’utilisation de peinture en bombe, outils, ciseaux et autres ne sont pas adaptés aux plus jeunes.
D’autre part, le travail est précis, le sténopé ne doit pas dépasser 0.5 mm pour espérer avoir une image exploitable.
Les boites réalisées deviennent la propriété de chaque enfant et elles sont utilisables pour la prise de photos mais également pour l’observation directe sur un calque, c’est plus pratique pour épater les parents à la maison…

Construction des sténopés

3ème étape : Charger les sténopés

La surface sensible qui fait office de film n’est autre que du papier photo. Il est nécessaire de le plaquer contre la paroi arrondie de la boite de conserve et de le coller à l’aide de scotch d’électricien.
Bien sûr, les plus petits ne sont pas capables de faire ce travail et le chargement des boites se fait généralement avec les plus grands.

4ème étape : Prises de vues

Les enfants sont naturellement attirés par le fait de se prendre en photo plutôt que de photographier des bâtiments, et c’est bien normal. Orienter le thème de l’atelier en ce sens est possible, … mais ce n’est pas le plus facile !
En effet, il leur est demandé de rester immobile plusieurs secondes (de 20 à 45 sec. en fonction de l’ensoleillement) … et ne pas bouger à 8 ans ou 9 ans sur une telle durée tient de l’exploit.
Aussi est-il souvent nécessaire de leur trouver un appui tout en leur demandant de fixer du regard un point précis.

5ème étape : Développement du négatif et du positifs

Les Sténopés sont vidés de leur papier exposé à la lumière pour être développé.
On procède dans un premier temps par le développement du négatif grâce à l’installation d’un petit labo dont 4 cuves contiennent du révélateur, de l’eau, du fixateur et encore de l’eau pour le rinçage.

Puis, lorsque le négatif est sec, il est tiré au contact d’une feuille de papier vierge pour obtenir après tirage (procédure identique au développement du négatif), un positif.

Comment fabriquer un sténopé avec une boite de conserve
Comment charger le papier photo dans le sténopé
Tirage d’une photo issue du sténopé

Toutes les vidéos tutoriels et commentaires sur la chaine d’Instant d’Année.

Atelier de photographie culinaire au Collège (2)

Atelier de photographie culinaire au Collège (2)

ATELIER 3 – Niveau de réalisation : 10 ans – durée: 5 séances – Réf. STE.7-3

Cet atelier s’insère dans un projet pédagogique transversal à plusieurs disciplines d’enseignement et cela dans une perspective de redynamisation des élèves. Il s’adresse à des 4ème DPA et est mené par le Professeur Principal de cette classe : J.C. Deville.

La réalisation d’un jardin pédagogique depuis plusieurs années déjà permet aux élèves de travailler sur le thème des plantes d’agrément, légumes et fruits.

Nous concentrons notre regard plus particulièrement sur les fruits et la nécessité d’en consommer quotidiennement.

Photographie publicitaire

Quelques codes et techniques empruntés à la photographie publicitaire permettent aux jeunes de réaliser ces photographies dont les mots clés sont :

  • la séduction,
  • les couleurs vives,
  • l’humour et et la joie de vivre.

Coupes de cocktails

Un éclairage artificiel à base de 2 flashs de studio placés à l’extérieur d’une boite à lumière permet une répartition sans ombre de la lumière.

Les éléments à photographier : des cocktails de fruits dont il faut faire apparaître la texture, le velouté.
Plusieurs compositions sont testées. Le choix d’une légère perspective permet de faire alterner zone nettes et floues.

Le relief ainsi suggéré amène le regard à se concentrer là ou le photographe le souhaite.

Séance de portraits

En référence à un message incitant à la consommation de fruits, les pauses et les expressions doivent interpeller le lecteur de l’image, le jeu et la direction des regards doit rendre intelligible l’intention du Photographe.

Concrètement, ce travail aura permis la réalisation d’un calendrier promotionnel pour les Ateliers d’Instant d’Année distribué dans tous les établissements scolaires de la région.

LE STENOPE EN CLIS

ATELIER 2 – Niveau de réalisation : 8-10 ans avec aménagements – durée : 4 séances de 3 heures – période : Hiver 2007

  • Classe d’adaptation CLIS pour enfants malentendants –
  • Istres (13).
  • 12 enfants de 8-10 ans

Lecture de l’image

Lecture de l’image par la projection de photographies issues du travail de Photographes tels que William Klein, Diane Arbus, et Lee Freedlander. L’objectif est de permettre aux enfants d’exprimer leur lecture personnelle de l’image et de la partager avec celles des camarades de classe, l’échange est facilité par les personnels d’intégration et l’enseignante.
Ils confrontent ainsi les multiples interprétations données à l’image, ce qui ne correspond pas toujours avec l’intention du Photographe.

Une séances de prise de vues

La construction des sténopés consiste à rendre étanche les boites de conserve.
Du papier photographique est introduit dans chacune d’entre elles. Enfin, les boites sont positionnées face aux objets photographiés et les enfants aident à l’ouverture et à la fermeture du « sténopé » afin que l’exposition se face correctement.

Une séance en chambre noire :

Diaphragme : 111, temps de pose : 180 secondes

En chambre noire, les enfants développent les feuilles de papier photographique et en obtiennent des négatifs. Appliqués par contact sur du papier photo vierge, ils obtiennent des positifs dont voici 2 exemplaires.

Photographie culinaire au Collège (1)

Photographie culinaire au Collège (1)

ATELIER 2 – Niveau de réalisation : 9 ans – Réf. STE.7-2

  • Atelier réalisé au Collège A. Savary, Istres (13).
  • Classe de 4ème,
  • Durée : 3 séances de 3 heures,
  • Période : janvier 2007.

Cet atelier complète et met en valeur un travail pédagogique réalisé sur le thème de la production de cultures au jardin pédagogique du Collège jusqu’à leur transformation en préparations culinaires.

Les compositions et les accessoires soulignent le thème historique choisi pour cet atelier : la route des épices, allant pour cette occasion de la Provence aux îles tropicales. Les pâtisseries Provençales, les épices et les fruits y sont bien présents.

Le Photographe insiste sur la nécessité de conserver un maximum de visibilité sur la préparation ainsi mise en valeur.

voir article de presse de la « Provence » du 24 mars 2007