Des ombres, des lumières et des reflets

Des ombres, des lumières et des reflets

Niveau de réalisation : + de 5 ans - 3 à 4 séances de 3heures - Réf. DA 5-1

  • Ecole Maternelle Di Lorto, Martigues
  • Année 2012
  • Temps de réalisation : 3 séances de 3 heures.
  • Matériel : 6 appareils photos numériques, un support de fond, un pied.
  • Niveau de difficulté : Au début, quelques enfants peuvent avoir des difficultés à cadrer l'intégralité d'une ombre.
  • Fiches pédagogiques de l'activité : Les domaines sensoriels.

Séance de projection

Une projection de photographies ou les ombres et la lumière nourrissent l’ambiguïté est très intéressante pour les petits et les adultes.
Elle nous permet de révéler toute la rêverie que suggère ce thème chez les petits.
A qui est cette ombre ?, est-ce la personne ou l'objet photographié qui en est l'origine ?
Sur ce thème, la Photographe Martine Franck nous offre quelques clichés éloquents.

Prises de vues

Différents ateliers sont répartis dans la cour de récréation :

  • Dessiner son ombre et la photographier à intervalles réguliers,
  • Photographier son ombre et/ou celle de son camarade sur le mur de briques ou sur le goudron de la cour,
  • Photographier l'ombre d'une fleur ou d'un oiseau en carton,
  • L'intervenant photographie l'ombre des enfants sur un voile de mariée.

Montage des photographies

les enfants assemblent les photographies sélectionnées lors d'une vidéoprojection.
Des séries ou des assemblages qui prennent des formes de fleurs ou d'oiseaux ainsi que des suspensions sont réalisés .

mapping avec les enfants

Ombres Chinoises, mapping et photographie

Photographies projetées sur des enfants (mapping)

Niveau de réalisation : + de 5 ans - 3 séances de 3 heures - Réf. DA 5-2

  • Deux Ateliers menés dans le cadre d'une collaboration avec "Scènes et cités" autour du spectacle "Stand alone zone" - "Compagnie "Système Castafiore" à Istres (13) - 2012.
  • Intervenants : Agnès Beltran - Vidéaste, 2 Animatrices du Centre d'Art contemporain d'Istres, Martial Dubreucq - Photographe.
  • Ecole élémentaire Calamand, Istres, Classe de CM 2, Pascal Drumigni

Ces deux Ateliers utilisent la lumière selon deux techniques différentes. Dans un premier temps, deux histoires fantastiques sont créées par les enfants en sous groupes.

1ère histoire : images projetées photographiées

Des photographies de plantes et d'animaux sont recherchées sur une banque d'images.
Un fond virtuel est crée par projection de ces images sur un drap.
Les enfants adoptent des attitudes révélatrices de l'histoire ainsi illustrée.
Constituées essentiellement d'éléments naturels à base de fleurs et d'animaux, l'atmosphère restituée est à la fois inquiétante et envoûtante, les enfants font corps avec l'image et le fantastique rejoint la réalité.

2ème histoire : Ombres Chinoises photographiées

Des éléments de décors et des accessoires de déguisement sont préparés.
Le choix des personnages est dicté par le scénario et l'effet que cela devra suggérer est anticipé.
Ainsi l'éclairage projeté par une lampe halogène en contre-jour sur le drap produit des effets saisissants.

(12)
(11)
(9)
(10)
(8)
(7)
(6)
(5)
previous arrow
next arrow
Photographie et Op’Art

Photographie et Op’Art



{{text}}

ATELIER PHOTO- Niveau de réalisation : 10 ans - durée: 8 séances - Réf. STE.7-3

  • École élémentaire Paul Cézanne, CE 2, financement CUCS Miramas nord, Mairie. Mai 2011
  • Objectif: Accompagner la rénovation profonde de Miramas nord dont un changement d'école est prévu pour la rentrée 2012-2013.

L'art dans la cité : Victor Vasarely

Adoucir des formes architecturales trop abruptes, leur donner de la vie par des graphismes aux formes et aux couleurs vives, donner à ces formes géométriques du relief.
C'est là toute l'invention de cet artiste génial bien représenté en Provence : Victor Vasarely.

Projection de photographies architecturales et repérage dans le quartier.

Op'Art à l'école

Voir son quartier et le représenter d'une façon différente pour lui donner un attrait nouveau, dépasser son regard de tous les jours grâce au travail d'un Artiste, étonner par la redécouverte du banal, c'est faire comprendre par la pratique l'intérêt de l'Art dans le quotidien, donner un regard nouveau aux lieux que l'on voit mais que l'on ne regarde plus.

Créer, c'est aussi anticiper sur son œuvre, d’où la nécessité du repérage. Quelles sont les façades intéressantes à exploiter, quel est l'endroit ou j'ai vécu quelque chose de marquant et qui mériterait d'être valorisé à mes yeux.

Peindre des formes géométriques

Une fois peintes et découpées, les formes seront scannées et collées sur les photographies avec l'aide d'un logiciel de retouche d'images.

Cubisme et Photographie

Cubisme et Photographie

Niveau de réalisation : 7 ans - durée : 3 séances de 3h. - Réf. : DA.2

  • École élémentaire Roger Salengro, CM2, Chateauneuf les Martigues. Mars 2009
  • Objectif: Approche artistique du Cubisme en cours d'Art visuel
  • Références Artistiques : David Hockney.

1ère séance : Séance de manipulation

Le Cubisme, c'est une entrée dans la 3ème dimension par la création de nouvelles perspectives. La destruction de l'existant pour reconstruire selon de nouvelles règles.
Les enfants s'approprient  assez facilement ces règles en les adaptant aux formes que dégagent les images produites.

La 1ère séance va justement être l'occasion de s'entraîner au maniement des ciseaux  par la découpe et le collage de deux photographies photocopiées au format A4.
Il doit en ressortir un portrait "kaléidoscopique" enfermé dans une forme géométrique choisit au préalable. Belle occasion pour se souvenir ce qui distingue le cercle du triangle ou du rectangle.
Cette séan0ce va également permettre de préparer la séance de prises de vues.

2ème séance : une règle : bouger et photographier

Les enfants ont la consigne de se déplacer autour du sujet ou de l'objet à photographier pour varier les angles de prises de vues et les plans.

Par groupes de 4 élèves, ils photographient les bâtiments de l'école, le vélo du camarade, la voiture de la Maîtresse, un arbre, un banc, eux-même.

3ème séance : Reconstruction des formes en classe

Lors de la dernière séance, chaque groupe se verra remettre ses photos au format 10x15. L'étape de la reconstruction démarre.
Nous laissons aux enfants un temps de réflexion et de concertation avant d'entamer un travail de découpe irréversible.

Certains n'hésiteront pas à oser des découpages laissant apparaître des volumes surprenant, d'autres n'iront pas au delà du panoramique horizontal ou vertical, tous ont crée une vision différente de ce qui fait leur vision du quotidien à l'école.

Performances Photographiées

ATELIER 4 - Niveau de réalisation : 11 ans - durée de réalisation : 3 séances de 3 heures - Réf. : DA.4

  • 3ème DP6 option professionnelle,
  • Collège Elie Coutarel - Istres,
  • Novembre-décembre 2007

Cet atelier complète et met en valeur un travail à réaliser sur un programme de 3ème en "découverte professionnelle".
Par ailleurs, il donne suite à une visite des "Rencontres photographiques d’Arles " dont certaines expositions rendaient compte de performances photographiées avec entre autres certaines productions des frères Gao.

Lidée de réaliser des performances au sein du collège est généralement séduisante pour des adolescents ouverts à la revendication.
Le volume et la clarté du hall d'entrée de ce collège se prête particulièrement bien à la réalisation de prises de vues "percutantes".

Après avoir visionné quelques images en vidéo-projection, des binômes se  constituent afin de réfléchir à des thèmes à photographier en n'oubliant pas la valeur interprétative de l'image :"Quel message revendicatif souhaites-tu faire passer par la réalisation de cette image ?".

(3)
(2)
(1)
(4)
previous arrow
next arrow

Il s'agit ensuite de réfléchir à la mise en scène la plus pertinente, aussi bien au niveau  de l'idée sous-jacente, de la place des acteurs, des éléments de décors ainsi que du lieu qui reçoit la composition.

Ce travail a été sélectionné pour être exposé dans le cadre du dispositif "Des Clics et des Classes" aux Rencontres Photographiques d'Arles 2008.

Land Art

Photographies de compositions éphémères en pierres et végétaux

  • ATELIER 3
  • - Niveau de réalisation : 8 ans
  • - durée de réalisation : 3 séances de 3 heures - Réf. DA.3

L’atelier se réparti en trois moments distincts

Lecture de l'image par la projection de travaux de Photographes ayant un rapport avec le thème de l'atelier.

Lors d'une séance précédente avec l'enseignante, les élèves ont procédé à la collecte de pierres et de végétaux en pinède.
La consigne consiste en la réalisation d'une composition en jouant avec les matériaux.

Progressivement, une composition est élaboré en essayant de concilier plusieurs paramètres dont :

- l’harmonie des formes et des couleurs,
- le choix du plan et de l’angle de prise de vue,
- la direction de l’éclairage selon les caractéristiques de l’objet : sa forme, son volume, sa texture et l’atmosphère suggéré.

land art land art

Natures mortes immortalisées

La composition est directement visualisée sur l'écran de l'ordinateur afin d'apporter les corrections nécessaires avant d'être photographiée.