Atelier de photographie culinaire au Collège (2)

Atelier de photographie culinaire au Collège (2)

ATELIER 3 – Niveau de réalisation : 10 ans – durée: 5 séances – Réf. STE.7-3

Cet atelier s’insère dans un projet pédagogique transversal à plusieurs disciplines d’enseignement et cela dans une perspective de redynamisation des élèves. Il s’adresse à des 4ème DPA et est mené par le Professeur Principal de cette classe : J.C. Deville.

La réalisation d’un jardin pédagogique depuis plusieurs années déjà permet aux élèves de travailler sur le thème des plantes d’agrément, légumes et fruits.

Nous concentrons notre regard plus particulièrement sur les fruits et la nécessité d’en consommer quotidiennement.

Photographie publicitaire

Quelques codes et techniques empruntés à la photographie publicitaire permettent aux jeunes de réaliser ces photographies dont les mots clés sont :

  • la séduction,
  • les couleurs vives,
  • l’humour et et la joie de vivre.

Coupes de cocktails

Un éclairage artificiel à base de 2 flashs de studio placés à l’extérieur d’une boite à lumière permet une répartition sans ombre de la lumière.

Les éléments à photographier : des cocktails de fruits dont il faut faire apparaître la texture, le velouté.
Plusieurs compositions sont testées. Le choix d’une légère perspective permet de faire alterner zone nettes et floues.

Le relief ainsi suggéré amène le regard à se concentrer là ou le photographe le souhaite.

Séance de portraits

En référence à un message incitant à la consommation de fruits, les pauses et les expressions doivent interpeller le lecteur de l’image, le jeu et la direction des regards doit rendre intelligible l’intention du Photographe.

Concrètement, ce travail aura permis la réalisation d’un calendrier promotionnel pour les Ateliers d’Instant d’Année distribué dans tous les établissements scolaires de la région.

Performances Photographiées

ATELIER 4 – Niveau de réalisation : 11 ans – durée de réalisation : 3 séances de 3 heures – Réf. : DA.4

  • 3ème DP6 option professionnelle,
  • Collège Elie Coutarel – Istres,
  • Novembre-décembre 2007

Cet atelier complète et met en valeur un travail à réaliser sur un programme de 3ème en « découverte professionnelle ».
Par ailleurs, il donne suite à une visite des « Rencontres photographiques d’Arles «  dont certaines expositions rendaient compte de performances photographiées avec entre autres certaines productions des frères Gao.

Lidée de réaliser des performances au sein du collège est généralement séduisante pour des adolescents ouverts à la revendication.
Le volume et la clarté du hall d’entrée de ce collège se prête particulièrement bien à la réalisation de prises de vues « percutantes ».

Après avoir visionné quelques images en vidéo-projection, des binômes se  constituent afin de réfléchir à des thèmes à photographier en n’oubliant pas la valeur interprétative de l’image :« Quel message revendicatif souhaites-tu faire passer par la réalisation de cette image ? ».

previous arrow
next arrow
Slider

Il s’agit ensuite de réfléchir à la mise en scène la plus pertinente, aussi bien au niveau  de l’idée sous-jacente, de la place des acteurs, des éléments de décors ainsi que du lieu qui reçoit la composition.

Ce travail a été sélectionné pour être exposé dans le cadre du dispositif « Des Clics et des Classes » aux Rencontres Photographiques d’Arles 2008.

Photographie culinaire au Collège (1)

Photographie culinaire au Collège (1)

ATELIER 2 – Niveau de réalisation : 9 ans – Réf. STE.7-2

  • Atelier réalisé au Collège A. Savary, Istres (13).
  • Classe de 4ème,
  • Durée : 3 séances de 3 heures,
  • Période : janvier 2007.

Cet atelier complète et met en valeur un travail pédagogique réalisé sur le thème de la production de cultures au jardin pédagogique du Collège jusqu’à leur transformation en préparations culinaires.

Les compositions et les accessoires soulignent le thème historique choisi pour cet atelier : la route des épices, allant pour cette occasion de la Provence aux îles tropicales. Les pâtisseries Provençales, les épices et les fruits y sont bien présents.

Le Photographe insiste sur la nécessité de conserver un maximum de visibilité sur la préparation ainsi mise en valeur.

voir article de presse de la « Provence » du 24 mars 2007